Nous sommes de celles - Compagnie Baba Yaga
www.ciebabayaga.org/agenda.php - www.caspevi.com/nous-sommes-de-celles/

Version théâtrale des chansons d' Anne Sylvestre

à Avignon au Petit Louvre, dans la salle Van Gogh
23, rue Saint-Agricol
du 8 au 31 juillet 2009 à 12h 25.
Réservations : 04 32 76 02 79


jeu & mise en scène Katia Redier & Anne Veyry
mandoline Jean-Paul Bazin
guitare Gérard Rebours
création lumières Rémi Godfroy
production Cie Baba Yaga - Ensemble Gabriele Leone
La première est toute en longueur, un "élégant spaghetti". La seconde est plus rebondie, avec "un certain répondant". Deux croquis, deux visions de cette "moitié du monde" qu’Anne Sylvestre sait si bien faire parler de sa plume incisive et sensible, jamais complaisante. Mères, filles, soeurs, amoureuses, rivales : "Nous sommes de celles" conjugue le féminin à tous les temps et débusque la femme dans tous ses états.

"Une économie de moyens réjouissante, et pourtant une folle diversité, pleine de finesse, dans l'évocation des personnages et des situations."
Anne Sylvestre - à propos de "Nous Sommes de Celles"

 

« C’est fin, simple, léger et touchant. » France Inter

« La magie opère. » La Marseillaise

« Un petit bonheur ! » Pariscope

« Un spectacle allègre et sensible qui restitue parfaitement l’univers d’Anne Sylvestre. » La Croix

« Un hymne à l’identité féminine, une ode à la liberté » Rue du Théâtre

« Des textes d’une telle qualité, ça ne se rencontre pas à n’importe quel coin de scène. » Théâtrauteurs

« On dirait parfois deux petites filles gourmandes, qui croquent dans les mots et les personnages avec délice, ravies, et impatientes d’ouvrir leur malle au trésor où sommeillent, bien alignés, tous ces costumes de femmes qu’Anne Sylvestre a tissés au fil de ses mélodies.» Les Trois Coups

Revue de presse :

Rue du Théâtre - La Croix - Les Trois Coups - Le Figaro




Parfois, les chansons trouvent une force et un sens neufs en se dépouillant du chant. Dans Nous sommes de celles, spectacle actuellement à l'affiche de l'Akteon Théâtre, deux comédiennes disent les chansons d'Anne Sylvestre. Il y a énormément de texte dans les oeuvres de cette héritière de Georges Brassens, une langue diablement habile et des tournures souvent virtuoses, et on pourrait s'attendre à un exercice de déclamation poétique.

Mais Katia Redier et Anne Veyry ont choisi un jeu très théâtral, très vif, très varié, pour aller de chanson en chanson, de portrait en portrait, d'humeur en humeur dans les textes d'Anne Sylvestre. Commençant par C'est la faute à Eve dit en duo, elles osent une belle bouffonnerie sur Les Blondes, installent Plate prière dans le métro, délirent sur Ça va m'faire drôle, prennent congé en murmurant Une sorcière comme les autres... Une vingtaine de chansons portées au théâtre, accompagnées des deux musiciens de l'ensemble Gabriele Leone qui jouent à la guitare et à la mandoline des airs de la Renaissance, des valses italiennes, des gigues de jardinet. Très loin de la chanson et de ses airs, une véritable musique de théâtre, aux grâces savantes et aux ironies pointilleuses.

Toutes ces chansons bien connues trouvent des gravités, des sourires, des cruautés, des tendresses inattendues, sans que jamais on ait le sentiment qu'elles soient sollicitées de manière arbitraire. Commentaire d'Anne Sylvestre, après avoir vu Nous sommes de celles : « J'ai même trouvé de nouvelles pistes dans mes chansons. »


Bertrand DICALE - Le Figaro - 3 septembre 2007

Copyrights © 2000-2015 - Tous droits réservés - Anne Sylvestre - Mise à jour : 6 décembre 2014 - boussole

Les Trois Coups Critique en ligne