C'est blond, c'est sincère, c'est fidèle, ça chante, c'est Francesca.
C'est droit, c'est intense, c'est curieux, c'est infatiguable, c'est Francesca.
C'est vibrant, c'est courageux, c'est émouvant, c'est drôle aussi, c'est Francesca.
C'est une soeur, c'est une amie, c'est une guerrière, c'est une sorcière, c'est Francesca.

Francesca est sur facebook :

 

Francesca Solleville

à l'Européen

les 5 et 6 mars 2012

à 20h30 - 01 43 87 97 13

Ah ! sur qu'on va se précipiter à l'Européen
pour lui montrer qu'on l'aime et lui faire la fête.
Et s'il le faut, on repoussera les murs ! (Anne Sylvestre)


La fête à Francesca Solleville

en ouverture du Festival de Barjac

le 24 juillet 2010

 


Francesca Solleville

à l'Européen le 6 avril 2009


Francesca Solleville "50 ans de chansons".
Voici une vraie femme du monde. Pas du grand, mais de celui qui souffre, qui
attend, espère, lutte et se dresse ici comme là-bas...
François Truffaut écrivit d'elle : "quand une femme chante honnêtement, cela
est plus beau que n'importe quoi. Pour moi, la première vertu de Francesca
Solleville est sa profonde honnêteté. On a déjà parlé de sa sincérité. Je
préfère louer sa franchise : elle chante fort, juste, clair, direct (...)".
50 ans. 50 ans que Francesca Solleville, femme de conviction et de passions,
met sa voix vibrante au service des poètes et des auteurs.
50 ans que Francesca porte le feu auprès de son public que le lui rend bien.
"Belle chanteuse engagée à la blondeur des blés", se souvenait Barbara dans
ses mémoires...
femme intemporelle qui porte nos colères et nos rêves aussi.
2009: année neuve pour cette grande dame de la chanson au poing serre
mais généreux, au regard inlassablement tourné vers l'avenir, comme dans ce
dessin emblématique de Ernest Pignon Ernest qui la représente sur les
pochettes de disques et lui ressemble si bien...
"je ne change pas d'âge, je change d'adresse...j'emporte toute la tendresse",
chante-t-elle dans la dernière chanson que lui a écrite Thomas Pitiot « jedéménage »
Interprète des plus grands auteurs: Ferré, Ferrat, Aragon, Mac Orlan, Brel,
Brassens, Fanon, Louki, Gougaud, Leprest et bien d'autres encore...
de fait : Francesca Solleville ne s'est jamais absentée, elle est une
"clandestine", se plaît-elle a dire aujourd'hui. auprès d’Anne Sylvestre, elles
sont deux complices à poursuivre la route...
depuis sa révélation au public, a l'aube des années 60 auprès de Aragon et
Léo Ferré, "chanteuse rive gauche" dans les cabarets, a l'âge d'or de la
chanson poétique et engagée (La Contrescarpe, La Colombe, L'Ecluse...),
chanteuse "de terrain" auprès de ses soeurs de lutte (Colette Magny, Pia
Colombo, Monique Morelli ou encore Hélène Martin...), femme de scènes au
delà des frontières, porteuse de projets, meneuse sur la voie de jeunes talents
de la chanson dans les rares cabarets survivants des années 2000, de
musiciens naissants, Francesca suit son chemin jusqu'au bout de ses idées,
forte de tous ses héritages partagés avec son public fidèle et pluriel.
Une discographie impressionnante, près d'une trentaine d'albums, plus de
400 titres, du vinyle au numérique, de cabarets en petites salles, de Bobinos
en Olympias, de concerts collectifs en festivals, de tournées nationales en
tournées internationales, Francesca n'a jamais renoncé à son vrai rôle :
porter le chant, servir les poètes, transmettre, émanciper.
Emanciper en dépit de la censure sous toutes ses formes subie depuis tant
d'années par cette artiste dérangeante.
Tout ce chemin parcouru : c'est sa force. Sa fierté. Sa jeunesse incroyable.
2009: une année salutaire pour Francesca et son public.
Francesca Solleville : l'espoir et la force d'être chantent encore pour nous,
par la voix de cette femme-symbole, femme intègre.
Pour nous : en mal de feux nécessaires...et urgents!
Merci Madame!
Réservations : 01 43 87 97 13
www.leuropeen.info et points de vente habituels
L’Européen : 5, Rue Biot 75017 – Métro : Place de Clichy
Prix des places : tarif unique 22 Euros – Placement libre.

 


Copyrights © 2000-2015 - Tous droits réservés - Anne Sylvestre - Mise à jour : 6 décembre 2014 - boussole